Vivaces rustiques : résistent bien au gel

L'époque est favorable à la plantation de vivaces que votre jardinerie vous propose en godets. Nous conseillons de choisir celles qui fleurissent au printemps et en début d'été. Passer l'automne et l'hiver en terre leur permettra de s'installer et de démarrer au plus tôt, d'où floraison superbe l'an prochain !

Vivaces frileuses : à protéger

Certaines, bien qu'elles reviennent année après année, sont plutôt frileuses. C'est le cas des sauges, des penstemons, des fuchsias et des nombreuses méditerranéennes qui peuplent aujourd'hui bien des jardins situés au-dessus de la Loire...

Pour les protéger, épandez à leur pied un paillis d'écorces ou d'un autre matériau : aiguilles de pin, paillette de lin), qui ont tendance à retenir l'humidité.

Vous pouvez également recourir au voile d'hivernage ou au film plastique à bulle pour protéger les sujets les plus sensibles au froid.

Marquer les emplacements avec des étiquettes : le feuillage de certaines vivaces disparaît complètement durant l'hiver. Pour ne pas risquer de les abimer en travaillant vos massifs ou plates-bandes cet hiver, marquez dès à présent leur emplacement au moyen des étiquettes et tuteurs prévus à cet effet.

Nous vous proposons de nombreux modèles d'étiquettes décoratives en terre cuite, en ardoise et bambou ou encore en étain. Leur coût peut vous paraître élevé, mais songez à l'esthétique et à la durée de vie.

Tuteurer vos vivaces

Pour que vos massifs d'arrière-saison conservent une bonne allure, n'omettez pas de tuteurer les grandes vivaces : asters, verges d'or, rudbeckias... Les tuteurs en bambous remplissent efficacement leur office et s'intègrent très naturellement.